Émile et Georges

Ils évoluaient tous deux à l’orée du XXème siècle, mais pas vraiment dans la même sphère. Pendant qu’Émile Zola ciselait les dernières pierres de sa cathédrale littéraire à l’effigie des Rougon-Macquart, Georges Méliès transposait ses tours de magie sur la pellicule du tout nouveau cinématographe.

Survint l’Affaire Dreyfus, du nom de cet officier français de confession juive, condamné en 1894 pour haute trahison. Tous deux effarés par l'émergence d'écrits et la montée d'émeutes antisémites, le feuilletoniste naturaliste et le bidouilleur-illusionniste mirent leur art au service de leur épouvante. La démarche déboucha sur J’accuse, pamphlet radical, décisif, signé par l’écrivain et sur L’Affaire Dreyfus, long film de plus de neuf minutes, réalisé par le premier des cinéastes.

Écrit par Julien Delpech et Alexandre Foulon, Les Téméraires croise les deux récits d’indignations. La partie Méliès retrace les péripéties de l’affaire, récemment restituées par le film de Roman Polanski (2019). Le segment Zola analyse les soubresauts de la société et les remous de l’intelligentsia, contaminées par le fiel xénophobe.

Charlotte Matzneff s’empare de cette comédie historique, qu’elle ouvre sous le signe du vaudeville. Une trentaine de personnages mais seulement sept comédiens, évoluent de part et d’autre d’une imposante machine à jouer, figurant tour à tour une garçonnière, un logis d’écrivain, un studio de cinéma, voire.. un piano de concert. Car ça pousse parfois de la glotte dans cette épopée justicière, qui mêle l’Histoire et la fiction, les élans indignés aux paradoxes intimes et questionne au passage l’engagement des artistes et le courage à géométrie variable des (nombreux) journaux de l’époque.

Le soin de la direction artistique, l’énergie toujours maîtrisée des interprètes, tous, à l’exception d’Emile, Frégoli patentés, renforcent encore cette fresque échevelée mais toujours limpide, qui parle d’avant et sonne comme maintenant.

Théâtre des Gémeaux, 17H05, du 7 au 29 juillet (relâche les mercredis 12, 19, 26).

Réservations:https://www.theatredesgemeaux.com/

Retour à la liste des articles