Buster façon ciné-concert.

Actualité du 15/04/2022

A l’origine de La croisière du Navigator : le Budford, un navire promis à la casse repéré par Fred Gabourie, régisseur de Buster Keaton. L’acteur investit l’épave qui devient le lieu unique et le principal moteur d’inspiration du film co-réalisé avec Donald Crips (1924). Situations et gags découlent des accessoires : mat, hélice, gouvernail, scaphandre…, essentiels à la navigation. Rollo (Keaton) et Patsy (Kathrin McGuire) deviennent les descendants d’Adam et Eve, livrés à eux même sur ce paquebot ivre sur un lit d’eau douce.

En ce samedi 23 avril, le Navigator charge trois passagers : Lambert Angeli ( guitariste), Guillaume Saurel (violoncelle, sampler…) et Guigou Chenevier (batterie, objets sonores). Au sein du collectif Inouïe, le trio s’est déjà penché sur Les rapaces (1924) d’Eric Von Stroheim, Maciste (1915) de Giovanni Pastrone, Faust (1926) de F.W Murnau, classiques du cinéma muet, agrémentés d’une partition originale restituée en ciné concert.

Les trois complices se retrouvent dans un lieu complice (le cinéma Utopia), autour de ce chef d’œuvre du burlesque, pour le meilleur et pour le rire. Au seuil d’un hiver promis aux gestes barrières, il serait dommage de ne pas s’embarquer.

Interview de Nicolas Chatenoud et Guigou Chenevier.

 

La croisière du Navigator, samedi 23 avril, 18H,30 cinéma Utopia-Manutention Avignon.

Source: Buster Keaton, Jean-Pierre Coursodon, éditions Séghers.

Retour à la liste des articles