Marcher dans les lumières

Actualité du 06/07/2022

 

 

Fenêtres dégagées à l’étage, éclairages laborantins au sous sol, pénombre artificielle au rez de chaussée, à la Collection Lambert, l’accrochage estival s’affirme plus que jamais comme une affaire de lumières.

Pour ses Idylles, silhouettes enlacées, grattées, découpées, superposées spécialement pour Avignon, Jean-Charles Blay ouvre trois salles à lumière du jour. Démarche identique juste au dessus où Ann Veronica Jansens découvre les 26 fenêtres du premier étage de l’hôtel de Montfaucon. Entre le crépuscule et le ciel, la plasticienne belge décline les reflets naturels d’une poutre industrielle, d’un cube de verre ou d’une traînée pailletée. Épure des formes, splendeur du quotidien, invitation à mieux regarder.

 

Retour au rez de chaussée dans les vastes salles et l’ample couloir cette fois aveuglés au profit des totems lumineux de Dan Flavin (1933-1996). Épiphanies trace un parcours, jalonné de stations, de mausolées, d’apparitions.

Pour Stéphane Ibars, directeur artistique de la Collection et curateur de l’exposition, une manière recueillie et majestueuse d’honorer l’artiste new-yorkais mais aussi d’effacer un rendez vous manqué autrefois avec Yvon Lambert.

 

 

Au bas des escaliers pour un nouveau Rendez vous, Sous sol réservé aux artistes émergents.

Dona-Fiona Armour installe un monde d’hybridations qui donne à entendre l’imperceptible, à contempler l’indicible beauté des organismes. La plasticienne germano-écossaise s’implique dans un univers mi animal et mi végétal, à la fois vivant et artificiel. Entre étonnement et ravissement.

 

 

 

 

A l’origine de l’affiche du 76ème Festival d’Avignon, Kubra Khademi est, comme ses prédécesseurs, l’hôte de la Collection Lambert. Réfugiée en France depuis 2015, l’artiste afghane expose peintures et collages, hymnes au corps des femmes confrontées au désastre des conflits armés. A la puissance de l’indignation répond la simplicité du trait, Kudra Khademi oppose une dignité apaisée à l’indicible brutalité du patriarcat.

De l’armure au gilet, performance de Kudra Khademi, jeudi 7 juillet, 16H, en ouverture du Festival d’Avignon.

 

 

 

First but not last time in America, exposition visible jusqu’au 26 juillet. Collection Lambert Avignon.

Dan Flavin-Epiphanies

Ann Veronica Jansens- Entre le cépuscule et le ciel

Jean-Charles Blay-Idylles

Diana Fiona Armour-Projet MC1R

jusqu’au 9 octobre.

Collection Lambert  11-18H, tous les jours en juillet-aout

5, rue Violette Avignon

04 90 16 56 14

Plus d’informations sur: https://collectionlambert.com/

Retour à la liste des articles