Sans masque et à pleins poumons

Après l’annulation de 2020, suivie d’une version réduite et distanciée l’année suivante, Les Nuits théâtrales de l’Enclave récupèrent la totalité de leurs rendez vous. Du 18 au 31 juillet, la sélection 2022 affiche 14 propositions, réparties dans diverses communes de l’Enclave des Papes : Valréas, Visan, Grillon, Richerenches et de la Drôme provençale : Saint Pantaléon les Vignes.

Cette 56ème édition marque les 10 ans de programmation pour Gilbert Barba, également co-directeur depuis 2019 du Centre Dramatiques des Villages du Haut Vaucluse. Rien d’étonnant donc à ce que le festival d’été partage les principes et la vocation des activités en saison. Amener les artistes et leurs créations au cœur des communes, au plus proche des habitants, cette première caractéristique reste le fondement du CDDV et du festival initié par René Jauneau (1924-2014).

La diversité des spectacles et des disciplines constitue le second point commun. Ainsi l’art du clown et du burlesque voisinent avec Victor Hugo (Marie Tudor, 29 juillet) et Bertolt Brecht (La vie de Galilée, le 30 juillet). Les valeurs reconnues : Eric-Emmanuel Schmitt pour une ode à Frédéric Chopin en ouverture (18 juillet), Jacques Weber et ses textes de chevet (25 juillet), alternent avec Alexandru Liger, qui livrera « en voisin », son éloge aux artistes et aux sans abris (26 juillet), ou les élèves de l’École Régionale d’Acteurs Cannes-Marseille au service de Georges Feydeau dans La dame de chez (Céline) Maxim (le 20 juillet). Par ailleurs, Léonie est en avance, courte pièce de… Feydeau, sera créée en juin dans divers villages du Nord Vaucluse puis représentée à Grillon le 22 juillet.

Le prince du vaudeville en particulier, l’humour et la comédie en général, dominent la sélection de Gilbert Barba et Frédéric Richaud, codirecteur du CDDV, soucieux de fêter la disparation, espérons-le pérenne, des mesures sanitaires. Une création amateur : le Radeau, texte de Michèle Laurence sélectionné par un comité de lecteurs, une lecture autour la mémoire ouvrière et paysanne de l’Enclave, des ateliers de pratique théâtrale, d’analyse chorale, sans oublier le retour des after-cabarets, constituent les rendez vous périphériques, en adéquation avec l’Éducation Populaire, socle immuable des Nuits Théâtrales de l’Enclave qui, cette année, s’annoncent studieuses, joyeuses. Et à nouveau normales.

Photographie : La dame de chez (Céline) Maxim (Olivier Quero).

Interview de Gilbert Barba.

Tragi-comédie maritime, ainsi est sous titré Le Radeau. Sélectionné par le Comité des Cent (lecteurs des médiathèques de l’Enclave des Papes), le texte de Michèle Laurence agrège les portraits d’habitants d’un immeuble plus proche des démolisseurs que des officines de réhabilitation. Le radeau réunit des acteurs non professionnels dirigés par Jeanne Béziers.

Auteure-metteure en scène-chanteuse, associée cette saison au Centre Dramatique des Villages du Haut Vaucluse, celle ci se lance dans l’aventure de la commande. Ce jeu de contraintes ne déplaît pas à cette férue de fantaisie insolite. Dans ces même Nuits de l’Enclave, Jeanne Béziers coordonne la restitution du projet Mémoire ouvrière et paysanne, collectage de témoignages d’habitants, réécrits et mis en forme par ses soins.

Interview de Jeanne Béziers.

Mémoire ouvrière et paysanne, lecture le 31 juillet, Visan (18H).

Le radeau, les 20,21,27,29 juillet, San Pantaléon les Vignes (19H).

Pionnier du théâtre public et de l’action culturelle en région Rhône-Alpes, Michel Belletante adapte et met en scène Marie Tudor. Inspirée par le destin tragique de la première reine d’Angleterre, la pièce de Victor Hugo devient un thriller à épisodes, au fil desquels une souveraine est peu à peu enserrée par des vassaux assoiffés de pouvoir.

Interview de Michel Belletante.

Marie Tudor, le 29 juillet, Valréas (21H30).

56ème Nuits de l’Enclave du 18 au 31 juillet à Valréas, Visan, Grillon, Richerenches, Saint Pantaleon les vignes.

Ouverture des réservations le 11 avril

Par téléphone au 06 74 49 21 63 

Par mail: contact@cddv-vaucluse.com

Plus de détails c'est par ici:https://nuits-enclave.com/

Photographies:  Marie Tudor Guy Carliez.

Retour à la liste des articles